La méditation, Partie 1

La méditation, phase de la réussite partie 1

Choisissez un environnement paisible. La méditation doit être pratiquée dans un lieu paisible. Cela vous permettra de vous concentrer et de ne pas être assailli(e) par des stimulus extérieurs (bruits de voiture, de travaux…). Essayez de trouver un endroit où vous ne serez pas interrompu pendant la durée de votre méditation, que ce soit cinq minutes ou une demi-heure. L’espace n’a pas besoin d’être très vaste, une petite pièce ou même votre bureau pourvu que ce soit un lieu où on ne vous dérangera pas.Pour les novices, il est particulièrement important d’éviter les distractions extérieures. Éteignez les téléviseurs, les téléphones ou tout appareil bruyant. Si vous mettez de la musique, choisissez des airs calmes, répétitifs et doux, afin de ne pas rompre votre concentration. Une autre solution est de faire couler une petite fontaine si vous en avez une, le bruit de l’eau est très apaisant. Votre espace de méditation n’a pas besoin d’être entièrement silencieux, donc pas besoin de boules Quiès. Le bruit d’une tondeuse à gazon ou un chien qui aboie à côté ne devrait pas perturber votre méditation. En fait, tenez compte de ces bruits de la vie de tous les jours, mais n’en faites pas une fixation, votre méditation peut se dérouler dans ce contexte. Quand vous aurez de l’expérience, ces petits bruits ne seront plus une gêne.Méditer en extérieur est souvent ce que choisissent celles et ceux qui se livrent à la méditation. Évitez les routes passantes et les lieux très bruyants. Si vous le pouvez, mettez-vous sous un arbre ou asseyez-vous sur l’herbe dans votre jardin.